COLLECTE DE BOUCHONS

Montbrison -

Solidarité Les millions de bouchons du Père Noël du lundi au profit des

enfants hospitalisés

Depuis vingt ans, le Père Noël du lundi collecte les bouchons de

 

plastique au profit des enfants hospitalisés. En 2016 les bénévoles en

 

ont recueilli et trié 30 tonnes, une quantité qui exige une véritable

 

organisation logistique.


  •  
Alain Vicériat, au centre, entouré de (de gauche à droite) Jacky Beaufort, Yves Chaumarat, Michel Vacheron et René Masson lors d’une opération « remplissage de big bags ».  Photo Louis FORISSIER
 

Alain Vicériat, au centre, entouré de (de gauche à droite) Jacky Beaufort, Yves Chaumarat, Michel Vacheron et René Masson lors d’une opération « remplissage de big bags ».  Photo Louis FORISSIER

« Nous avons commencé en 1997, on les vendait 1 franc le kilo* », dit Gérard Gagnière, président de l’association.

Aujourd’hui, la collecte et le tri se sont structurés, Alain Vicériat a pris la responsabilité du groupe « Bouchons » en 2014 avec toujours le même objectif de servir les enfants malades. Le besoin est évident de se structurer pour gérer les millions de bouchons qui affluent de tout le département. « Il en arrive aussi de certaines communes limitrophes comme Thizy ou Amplepuis dans le Rhône ou Courpière dans le Puy-de-Dôme », dit le responsable qui ajoute : « À Thizy ce sont des résidents de l’Adapei qui assurent le tri, une action valorisante pour eux, et une aide pour nous ».

Parmi les bouchons, toutes sortent d’objets hétéroclites

Les relais ne manquent pas, comme Marcel de Saint-Étienne, qui consacre son temps à la collecte dans toute la ville, ou de nombreuses écoles du département qui mettent un point de dépôt à disposition des familles. « Un geste simple que les élèves réalisent bien volontiers, leur manière de participer au don solidaire pour les enfants hospitalisés », précise l’infatigable président qui parcourt les écoles et collèges pour expliquer l’action de l’association. Au local de Moingt, les sacs noirs sont soigneusement empilés. Des sacs-poubelles de 150 litres, une douzaine de kilos en attente d’être passés sur la table de tri.

Une grosse opération, image de marque de l’association

Une table sans aucun élément métallique où sont versées quelques centaines de bouchons qui passent au détecteur de métaux. Car parmi eux se glissent toutes sortent d’objets hétéroclites, des piles électriques surtout, mais aussi des couvercles métalliques de petits pots, des clés parfois, une capsule de vin, le ressort d’un mécanisme de flacon à parfum. L’œil détecte le doublage en carton du pot de pâte à tartiner ou le bouchon de liège et quand tout est clair le petit lot va rejoindre un sac de papier réservé aux bouchons prêts à être vendus.

Reste à les verser dans des « big bags » de 2 m de haut pesant 350 kg chacun, qu’un camion viendra chercher quand il y en aura une trentaine, 10 tonnes vendues 2 000 euros dont il faudra retrancher 540 euros de coûts de transport. Le petit bénéfice d’une grosse opération qui reste l’image de marque de l’association.

* 1 franc, soit 16 centimes d’euros à la conversion, 19 centimes en 2016, tenant compte de l’inflation.

Contact 10 rue de l’Église 42600 Montbrison (Moingt) Tél. 04.77.58.97.14.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site