DALLES ROANNE PEDIATRIE

Roanne | Pédiatrie

Des dalles détournent l’attention des enfants de la douleur

ASSE Coeur vert, le Père-Noël du lundi et la fondation Despinasse se sont unies

 

unissaient pour offrir à la pédiatrie de l’hôpital des « dalles ludiques » employées pour

 

faciliter les examens des enfants. Lundi, les trois comités ont été remerciés pour leur

 

geste.

  •                                               Les dalles de plafond étaient montrées aux mécènes de la fondation Despinasse, du Père Noël du lundi et d'ASSE Coeur vert, représentée par Lionel Potillon (à droite).du lundi et d’ASSE Coeur vert (représentée par Lionel Potillon, à droite).  Photo Progrès /Alexandre PETETOT Les dalles de plafond étaient montrées aux mécènes de la fondation Despinasse, du Père Noël du lundi et d'ASSE Coeur vert, représentée par Lionel Potillon (à droite).  Photo Progrès /Alexandre Petetot

Les dalles de plafond étaient montrées aux mécènes de la fondation Despinasse, du Père Noël du lundi et d'ASSE Coeur vert, représentée par Lionel Potillon (à droite).du lundi et d’ASSE Coeur vert (représentée par Lionel Potillon, à droite). Photo Progrès /Alexandre PETETOT Les dalles de plafond étaient montrées aux mécènes de la fondation Despinasse, du Père Noël du lundi et d'ASSE Coeur vert, représentée par Lionel Potillon (à droite).  Photo Progrès /Alexandre Petetot

 

Une initiative de plus pour favoriser le bien-être des enfants accueillis en pédiatrie. Lundi après-midi, la direction du centre hospitalier et plusieurs personnels soignants ont reçu les mécènes ayant permis l’installation, en octobre dernier, de dalles de plafond ludiques équipant désormais huit salles, dont quatre aux urgences. C’était l’occasion pour l’hôpital de remercier ses généreux donateurs.

Un coût global de 7 000 euros

D’un coût global de 7 000 euros et réalisées par l’artiste breton Patrick Gobour, ces plaques, riches en personnages colorés, permettent, sur le même principe que l’hypnose, de détourner l’attention de l’enfant de la douleur au cours des examens pratiqués sur place. Une petite révolution à laquelle contribuait « ASSE cœur vert », représentée par Lionel Potillon, qui excusait le président de l’ASSE Roland Romeyer, prévu sur place mais finalement retenu par les négociations du mercato. L’association finançait l’opération aux côtés du Père-Noël du lundi, un partenariat de plusieurs années, comme le rappelait le président Gérard Gagnière, sans oublier la fondation de Jean-Michel Despinasse. Ces généreux amis des enfants planchent d’ores-et-déjà sur un nouveau dossier au bénéfice, cette fois, de la pédopsychiatrie. Il s’agira de remplacer une antique aire de jeu vieille de trente ans par une nouvelle aux normes de sécurité actuelles, dans le secteur des petites maisons du boulevard Jean-Baptiste-Clément. Une nouvelle entreprise chiffrée à environ 12 000 euros. De quoi redonner un peu le sourire aux jeunes.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site