SCHWEITZ'COMPAGNY COLLEGE RIORGES

 Schweitz’Compagny offre ses bénéfices au Père Noël du lundi

C’est un geste généreux et altruiste que les quatorze élèves de la 3e

 

option découverte professionnelle du collège Schweitzer ont eu, ce

 

vendredi, à l’égard de l’association du Père Noël du lundi.

 

De gauche à droite : Eliana Strazella, Christiane Baco, responsable de l’antenne Roanne, les professeurs, Olivier Lerichomme, François Blanchet et Alain Blanchard et Meylan Depontaillier, collégienne et PDG de Schweitz’Compagny.    Photo Isabelle Mignard

De gauche à droite : Eliana Strazella, Christiane Baco, responsable de l’antenne Roanne, les professeurs, Olivier Lerichomme, François Blanchet et Alain Blanchard et Meylan Depontaillier, collégienne et PDG de Schweitz’Compagny.   Photo Isabelle Mignard

Riorges

Vendredi après-midi, Meylan Depontaillier a représenté ses camarades en remettant à l’association du Père Noël du lundi, le bénéfice engendré par leur mini-entreprise, Schweitz’Compagny. La responsable de l’antenne de Roanne, Christiane Baco, a accueilli avec émotion ce chèque de 127 euros.

Inscrits dans le projet d’établissement, les élèves, transformés en entrepreneurs, avaient créé leur petite compagnie et commercialisé 28 exemplaires de leur Sport’bag, une sacoche de sport. « On pensait dans un premier temps dépenser ce bénéfice en organisant un pique-nique avec nos profs. Après mûre réflexion, on s’est tous mis d’accord pour reverser l’argent à une association. Clément Billaud qui était également le directeur commercial de l’entreprise, connaissait l’association grâce à sa tante qui en est membre. Cela nous a paru une bonne idée de pouvoir aider des enfants hospitalisés », explique Meylan. « Je suis touchée par leurs gestes », ajoute Christiane Baco. « Cet argent va nous permettre de poursuivre nos actions envers les enfants hospitalisés sur Roanne. Que des collégiens soient sensibilisés par les enfants malades en a plus de valeur ». Une attention que leurs professeurs, Olivier Lerichomme, François Blanchet et Alain Blanchard apprécient également. « Ils étaient libres de dépenser ce bénéfice comme ils le souhaitaient. Nous sommes heureux de ce choix

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×